Source : BEN URD - Posté le 17 Novembre 2016
 
URD MALI
Union pour la République et la Démocratie

COMMUNIQUÉ DE L'URD : SUR LA RENCONTRE ENTRE MONSIEUR MODIBO KEÏTA, PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU MALI ET L'HONORABLE SOUMAÏLA CISSÉ, PRÉSIDENT DE L'URD, CHEF DE FILE DE L'OPPOSITION

 

Le Président de l'URD, l'Honorable Soumaïla CISSE, Chef de File de l'Opposition, a été reçu à sa demande en audience, ce mercredi 16 novembre 2016 à 16h00 par Monsieur Modibo KEÏTA, Premier ministre, Chef du Gouvernement du Mali à la Primature.

Le Chef de File de l'Opposition était accompagné de Me Demba TRAORÉ Secrétaire à la Communication de l'URD.

Le Premier ministre était assisté de Monsieur Hamadoun TOURÉ Conseiller spécial à la Primature.

Les échanges ont porté sur des questions relatives à l'organisation des élections communales prévues pour le 20 novembre 2016 sur toute l'étendue du territoire national notamment sur la lettre du Ministre de l'Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Réformes de l'Etat en date du 14 novembre 2016 par laquelle le Ministre a informé la classe politique de la poursuite des élections communales sur la base de la loi électorale n°06 -044 en date du 04 septembre 2006 modifiée.

Les échanges ont porté également sur l'insécurité grandissante qui menace le bon déroulement du scrutin dans plusieurs localités du Nord et du centre du pays, sur l'existence dans plusieurs circonscriptions électorales de spécimens de bulletins de vote autres que ceux remis aux mandataires des listes par l'Administration et enfin sur la circulation de bulletins prévôtés.

1- Sur la lettre n°01246 en date du 14 novembre 2016 du Ministre de l'Administration Territoriale :

Le Chef de File de l'Opposition a informé le Premier ministre que, par une simple lettre datée du 14 novembre 2016, le Ministre de l'Administration Territoriale a porté à la connaissance de la classe politique que le processus électoral relatif aux communales du 20 novembre 2016 se poursuivra sur la base de la loi électorale n°06-044 du 04 septembre 2006 modifiée, alors que cette loi a été purement et simplement abrogée par celle du 17 octobre 2016 publiée au journal officiel du 20 octobre 2016.
Le Premier ministre a profité de cette audience pour informer le Chef de File de l'Opposition de l'existence d'un avis de la Cour suprême en date du 08 novembre 2016 qui a conclu à la poursuite du processus électoral relatif aux communales du 20 novembre 2016 sur la base de la loi électorale n°06-044 du 04 septembre 2006 modifiée aux motifs que le collège électoral a été convoqué sous l'égide de ladite loi.
Le Chef de File de l'Opposition a déploré que cet avis consultatif ne soit ni porté à la connaissance de la classe politique ni visé dans la lettre du Ministre. L'Honorable Soumaïla CISSÉ a rappelé au Premier ministre que si la nouvelle loi électorale ne devait pas s'appliquer aux élections communales du 20 novembre 2016, pourquoi le Gouvernement a-t-il précipité son adoption par l'Assemblée Nationale au cours d'une session extraordinaire très coûteuse organisée à cet effet ? Quelle urgence justifiait donc la convocation de l'Assemblée Nationale en session extraordinaire ?
Pourquoi le Gouvernement n'a-t-il pas prévu de dispositions transitoires relatives à son entrée en vigueur ?
Le Président de l'URD a ensuite expliqué que la lettre du Ministre, intervenue à moins d'une semaine du scrutin, a rajouté à la confusion et aux imperfections graves qui caractérisent le processus électoral.
Le Premier ministre a conclu sur ce sujet en rappelant que le souhait du Gouvernement était de poursuivre le processus électoral sur la base de la nouvelle loi électorale mais qu'il s'est vu contraint de respecter l'avis de la Cour suprême.

2- Sur l'insécurité grandissante et généralisée :

Le Chef de File de l'Opposition a exprimé au Premier ministre les graves inquiétudes des populations du Nord et du centre du pays face à l'insécurité grandissante qui perturbe sérieusement le bon déroulement de la campagne. Il a ensuite informé le Premier ministre de l'assassinat de certains hommes politiques en pleine campagne dans les cercles de Tenenkou et Douentza, notamment l'assassinat du directeur de campagne de la liste PSP Kerena (Douentza) et de l'un des compagnons du Député URD Amadou MAÏGA élu à Douentza.
L'honorable Soumaïla CISSÉ a d'autre part rappelé au Premier ministre le souhait du Gouverneur de Mopti de reporter la tenue des élections dans les cercles de Tenenkou et Youwarou ainsi que dans deux communes de Djenné.
Le Premier ministre, après avoir déploré ces crimes, s'est engagé à réunir le conseil de sécurité pour examiner la situation sécuritaire.

3- Sur l'existence dans plusieurs circonscriptions électorales de spécimens de bulletins de vote autres que ceux remis aux mandataires des listes par l'Administration et les bulletins prévôtés :

L'Honorable Soumaïla CISSÉ a informé le Premier ministre de la découverte dans plusieurs circonscriptions électorales de spécimens de bulletins de vote autres que ceux remis aux mandataires des listes par l'Administration, toutes choses qui prouvent manifestement qu'une fraude massive se prépare lors du scrutin du 20 novembre 2016. Il a profité de l'occasion pour lui remettre des exemplaires desdits spécimens et bulletins parallèles prévôtés en provenance du cercle de Dioïla, des communes IV et VI du District de Bamako.
Les bulletins prévôtés ont été confectionnés à Bamako en commune 5 dans une imprimerie appartenant à un haut responsable du RPM, ancien maire d'une commune de Bamako.
Le Premier ministre, surpris par cette grave révélation, s'est engagé à faire toute la lumière sur cette situation qu'il a trouvée lui-même anormale.

L'Honorable Soumaïla CISSÉ a remercié Monsieur le Premier ministre pour la promptitude avec laquelle il l'a reçu. Il a rappelé que l'initiative de cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la volonté de l'URD et de celle de l'Opposition Républicaine et Démocratique d'œuvrer pour que le processus électoral se déroule de manière transparente, sincère et dans un climat apaisé et sécurisé.
Monsieur le Premier ministre, après avoir salué l'initiative et remercié son hôte, a renouvelé son engagement d'examiner les questions évoquées avec une bienveillante attention.

Bamako, le 16 novembre 2016

Le Secrétaire à la communication de l'URD

Me Demba TRAORÉ
Officier de l'Ordre National


 

BEN URD
17 Novembre 2016
Page consultée 280 fois

 

  

  
 


© UNION POUR LA RÉPUBLIQUE ET LA DÉMOCRATIE (URD MALI) 2017